DYSCO

DYnamique des Systèmes COmplexes

L’équipe de dynamique des systèmes complexes du PhLAM trouve ses racines dans les études d’instabilités et de chaos dans les lasers qui furent initiées au laboratoire il y a maintenant plus de trente ans. Ces travaux partaient du constat, toujours actuel, que l’étude de la dynamique complexe des systèmes optiques présente un double avantage. D’une part, un système présentant des oscillations spontanées ou une dynamique erratique nous livre plus d’informations que s’il était stationnaire, se montre plus “bavard”. D’autre part, les lasers et autres sources optiques présentent à la fois de fortes non-linéarités, des échelles de temps très rapides, et un rapport signal sur bruit souvent excellent.

Les activités de l’équipe se sont depuis diversifiées pour explorer des dynamiques complexes dans un continuum expériences-théorie, et se caractérisent par une très forte interdisciplinarité et des interactions allant de l’hydrodynamique à la biologie, en passant par la théorie de l’information et la physique des plasmas.

The research activity of the team focuses on the study of complex systems in nonlinear optics and biology.
The main asset of the team is to conduct studies ranging from modeling to experiments through numerical simulations. All these steps are conducted within the team, which gives it a complete and unique structure. There are 24 permanents within the team (8 PR, 8 MCF, 1 CRCN, 1 IR) and 2 researchers (CRCN).

Actualités de l'équipe

       

Certains travaux récents issus d'une collaboration entre des membres de l'équipe DYSCO et des chercheurs en hydrodynamique font l'objet d'une actualité INSIS.

Les vagues scélérates naissent des vagues aléatoires :

     

Une équipe du PhLAM contribue à dévoiler des mécanismes de localisation dans des réseaux quasi-périodiques.

Un travail théorique et expérimental publié sur Nature Physics dévoile de nouveaux mécanismes de localisations...

     

Alessandro Furlan et Laurent Héliot ont cosigné un article dans la revue eLife (IF 7.5).

Ils élucident le rôle du récepteur MET dans les processus de mort et de survie des cellules.

Toutes les actualités

Retour haut de page