Valérie VALLET et Andre SEVERO PEREIRA GOMES de l’équipe PCMT, font partie des co-chercheurs principaux du projet INCITE : PRECISE.

PCMT

Valérie VALLET, Directrice de recherche et co-responsable de l’équipe PCMT, et Andre SEVERO PEREIRA GOMES, Chargé de Recherche CNRS au sein de l’équipe PCMT, font partie des co-chercheurs principaux du projet INCITE : « PRECISE : Predictive electronic structure modeling of heavy elements » (http://www.doeleadershipcomputing.org/wp-content/uploads/2020INCITEFactSheets_rev.pdf)
Ils ont obtenu une allocation très importante de ressources de calcul sur le supercalculateur SUMMIT, le plus puissant au monde actuellement, au Oak Ridge National Laboratory (ORNL, USA) (https://www.olcf.ornl.gov/summit/). 


Ce projet permettra d’étudier des phénomènes physiques et chimiques à la frontière des connaissances sur les éléments lourds (actinides, lanthanides) et super lourds (au-delà de l’élément 103 dans la classification périodique) avec des méthodes qui prennent en compte des effets de la relativité et de la corrélation électronique de façon très précise.

Cela se fait à travers de l’utilisation d’un nouveau code couplé cluster (exacorr) en cour de développement depuis quelques années en collaboration avec la Vrije Universiteit Amsterdam (VU), l’University of Southern Denmark (SDU) et l’ORNL (https://www.olcf.ornl.gov/caar/summit-caar/dirac/) capable d’exploiter de façon très efficace des supercalculateurs de dernière génération ayant une architecture hybride (CPU/GPU). 


Ce code fait aussi partie du code DIRAC (http://diracprogram.org/), dont la dernière version parue en décembre dernier est libre d’accès (https://zenodo.org/record/3572669#.XlqtHJNKh24) et dont Andre SEVERO PEREIRA GOMES est l’un des auteurs. Un article décrivant DIRAC est en cours de publication et disponible ici: https://arxiv.org/abs/2002.06121


Cette allocation de ressources de calcul équivaut à 400 000 heures pour 2020, ce qui correspond approximativement à 2.3 Mdollars, selon les estimations fournies par ORNL.

PRECISE bénéficiera aussi de développements qui seront effectués à Amsterdam à partir de mars.